Liberté ou libre arbitre

        | By Joe David and Rev. Julian Duckworth (machine translated into Français)
Visa videon i ett nytt fönster

This video is a product of the Swedenborg Foundation. Follow these links for further information and other videos: www.youtube.com/user/offTheLeftEye and www.swedenborg.com

by Caleb Kerr

La liberté humaine ou la liberté spirituelle de faire des choix est le don de Dieu qui sous-tend notre humanité. La liberté d'agir comme on l'entend n'est pas une vraie liberté mais une licence. La vraie liberté consiste essentiellement à être conduit par Dieu dans toutes les façons dont nous vivons, car cela nous libère d'être esclaves de nos pulsions égoïstes. "Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre."

Le concept de "libre arbitre" est lié à celui de "liberté". Notre volonté est ce que nous avons l'intention de faire ou d'être. C'est le cœur de notre vie. Nous avons le libre arbitre de déterminer ce que nous allons faire et il nous appartient de le faire personnellement. Notre libre arbitre est si important pour Dieu qu'il est né sur terre pour vaincre les enfers, de sorte que notre libre arbitre est toujours maintenu et qu'il nous appartient de l'utiliser et d'agir en conséquence.

Le libre arbitre est la qualité qui distingue les humains des animaux. Les animaux ne peuvent être ni bons ni mauvais parce qu'ils ne comprennent pas ces concepts. Les humains, quant à eux, peuvent comprendre la différence entre le bien et le mal et peuvent donc choisir ce qu'ils veulent faire. Le Seigneur protège cette liberté de volonté dans la mesure où il permet le mal, car seuls les amours librement choisis peuvent être appropriés à un individu (ou lui appartenir). Parce que nous sommes tous libres de choisir de faire ce que nous croyons être juste aux yeux du Seigneur, ou de choisir de faire ce que nous voulons, nous pouvons être formés à l'image de l'amour que nous choisissons. L'image peut être céleste ou infernale ; c'est notre choix. Aucun animal n'a un tel choix.

Le Seigneur a toujours donné à l'humanité un choix. Adam avait le choix dans le jardin d'Eden, Noé avait le choix d'obéir ou non au sujet de l'arche, Abram avait le choix de voyager ou non en Canaan, et les enfants d'Israël avaient des choix à profusion.

Ils avaient tous reçu une révélation d'un type ou d'un autre, culminant dans la Parole de Moïse, les prophètes et les Evangiles - ce que nous appelons maintenant la Bible. Les écrits pour la Nouvelle Eglise sont une continuation de la révélation du Seigneur. La connaissance qu'ils avaient, et que nous avons aujourd'hui, de ces révélations ouvre la possibilité de faire de bons ou de mauvais choix.

Nous ne pouvons pas changer nos amours nous-mêmes. Nous ne pouvons pas retourner notre crâne et lancer un interrupteur dans notre cerveau qui nous fait aimer notre prochain - mais le Seigneur peut faire quelque chose comme ça avec le temps. Et sans même nous ouvrir le crâne ! Mais il ne le fera pas à moins que nous ne le voulions. Nous lui montrons que nous voulons que cela arrive en faisant comme s'il l'avait déjà fait. Si nous nous forçons à agir comme si nous aimions notre prochain, même si nous ne le ressentons pas encore, nous nous rendrons compte un jour que, tout à fait inconnu de nous, il est entré en nous et nous a un peu changé. Nous nous sommes peut-être forcés, mais le libre arbitre signifie que nous sommes libres de nous forcer - c'est notre choix.

Certaines personnes peuvent croire qu'elles ne peuvent pas changer. Peut-être qu'ils essaient pendant un petit moment sans rien remarquer, alors ils perdent courage. C'est un projet qui dure toute la vie. Tout au long de notre vie dans la nature, le Seigneur nous maintient dans un état d'équilibre entre les influences du ciel et de l'enfer, juste pour que notre volonté puisse nous faire bouger un peu d'un côté ou de l'autre, pour que nous puissions garder le contrôle. C'est notre liberté.

Le Seigneur veut que tous ceux qui naissent viennent à son ciel. C'est pour cela que nous sommes nés, mais nous sommes tous libres de décider par nous-mêmes si nous le ferons ou non.

(Referenser: Arcanes Célestes 9591)