Réflexions suscitées par la peste coronavirus      

Par New Christian Bible Study Staff (machine translated into français)

This illustration, created at the Centers for Disease Control and Prevention (CDC), reveals ultrastructural morphology exhibited by coronaviruses. Note the spikes that adorn the outer surface of the virus, which impart the look of a corona surrounding the virion, when viewed electron microscopically. In this view, the protein particles E, S, and M, also located on the outer surface of the particle, have all been labeled as well. A novel coronavirus, named Severe Acute Respiratory Syndrome coronavirus 2 (SARS-CoV-2), was identified as the cause of an outbreak of respiratory illness first detected in Wuhan, China in 2019. The illness caused by this virus has been named coronavirus disease 2019 (COVID-19).

Les réflexions suscitées par le fléau des coronavirus...

1. Le fléau des coronavirus est une mauvaise chose. Cela rend les gens malades. Il en tue certains. Cela fait peur à beaucoup de gens. Elle empêche les gens de se réunir pour faire ce qu'ils veulent faire. Elle fait chuter la bourse, anéantissant les économies et les opportunités de la vie. Elle entraînera probablement des pertes d'emplois. C'est mauvais !

2. Dieu veut-il que de mauvaises choses arrivent ? Non. (Voir La Vraie Religion Chrétienne 43.)

3. Dieu a-t-il créé un univers dans lequel de mauvaises choses peuvent se produire ? Oui. Apparemment. (Si vous acceptez qu'il y a un Dieu, etc. -- qui devra être un autre fil conducteur...)

4. Quelle est, selon vous, la volonté de Dieu dans tout cela ? Voici un élément de réponse. Un bon résultat de ce fléau pourrait être que nous puissions tous voir et expérimenter que les gens s'entraident, et que les nations s'entraident. Il est vrai qu'elle est inégale, mais... pour ne citer qu'un exemple, les efforts pour développer un vaccin efficace ont été facilités par une publication assez précoce de la composition du virus. Il y a un partage des données épidémiologiques. Il y a la communication. Il y a de la compassion. Nous voyons des travailleurs de la santé prendre courageusement soin de personnes malades et contagieuses. Dans ma ville natale, des groupes ont envoyé des surplus de fournitures médicales d'ici en Chine cette semaine même.

En tant qu'êtres humains, nous avons la possibilité de bien ou de mal réagir à cette crise. Je pense que c'est la volonté de Dieu que nous réagissions bien. Nous pouvons et devons certainement discuter de ce à quoi cela ressemblerait. Mais si notre principale motivation est d'aimer notre prochain comme nous-mêmes, de bonnes choses se produiront.

Il y a quelque chose qui s'y rapporte dans la philosophie du stoïcisme, c'est-à-dire que vous ne pouvez pas contrôler toutes les choses qui vous arriveront, mais que vous POUVEZ contrôler la façon dont vous réagissez.


Traduire: