Judo spirituel

        | Par New Christian Bible Study Staff (machine translated into Français)
Making a spiritual journey is like entering a judo arena.

Au judo, vous êtes entraîné à profiter de l'élan de votre adversaire pour le déséquilibrer et le projeter au sol. Il n'est pas nécessaire d'être plus grand ou plus fort pour gagner un combat.

Il y a une arène de judo spirituel pour chacun d'entre nous. Lorsque nous commençons à essayer d'éviter les maux, d'apprendre les vérités et de faire le bien, nous entrons dans l'arène. Nous allons nous engager dans des concours, des combats.

Nous pouvons nous attendre à ce que notre adversaire (notre vieil esprit/soi égoïste, qui croit à des choses fausses et aime les choses mauvaises) essaie d'utiliser notre nouvel élan pour nous déséquilibrer et nous faire tomber. Si nous évitons un mal avec succès, une ou deux fois, il nous entraînera dans le mal de l'autosatisfaction. Si nous apprenons de nouvelles vérités passionnantes, cela nous entraînera encore plus loin dans l'orgueil de notre propre intelligence. Si nous échouons à quelques reprises, cela nous jettera dans le désespoir ou nous conduira à abandonner tout le projet.

Si nous savons que nous devons nous attendre à ces tactiques de judo, pouvons-nous mieux garder notre équilibre ? Oui, bien sûr. Nous pouvons reconnaître que nous sommes dans l'arène spirituelle, dans des combats spirituels, ou des tentations. Nous pouvons essayer de garder notre équilibre, en gardant la Parole comme pierre de touche, et en obtenant les conseils et le soutien de personnes que nous aimons et en qui nous avons confiance. Nous pouvons avancer sans aller trop loin, en apprenant des vérités qui correspondent à un nouvel amour pour faire de bonnes choses. Nous pouvons nous entraîner, encore et encore, et ne pas perdre courage.

Le judo n'est pas mentionné dans la Bible, mais quand on regarde, on peut voir les techniques à l'œuvre :

À trois reprises dans l'Ancien Testament, on trouve des histoires de bons grands prêtres - Aaron, Eli et Samuel - qui ont des fils méchants qu'ils ne maîtrisent pas. Les efforts initialement forts et bons sont déséquilibrés, soit par inattention, soit par orgueil, soit par négligence. (Voir Lévitique 10:1-2, 1 Samuel 2:12-34et 1 Samuel 8:1-3)

Les trois rois les plus éminents d'Israël, Saül, David et Salomon, ont tous bien commencé, mais se laissent séduire par leur pouvoir, leur orgueil ou leur richesse, qui semblent les corrompre.

Dans un autre cas, pendant l'Exode, Moïse a conduit les enfants d'Israël hors d'Égypte, et vers le pays de Canaan. Il se débrouille bien, obéissant aux ordres du Seigneur. Mais à Meribah, il s'impatiente, perd confiance dans le Seigneur et essaie de prendre les choses en main. En conséquence, il n'est pas autorisé à entrer dans la Terre promise. (Voir Nombres 20:6-13)

Dans l'ouvrage de Swedenborg, "La nouvelle Jérusalem et sa doctrine céleste", il y a un chapitre sur la tentation qui commence dans la section 196. En section 197 nous trouvons cette déclaration :

"La tentation est un combat entre l'homme intérieur ou spirituel, et l'homme extérieur ou naturel. (Cf. Arcanes Célestes 2183, 4256)"

Lorsque vous entreprenez de faire des progrès spirituels, vous entrez dans l'arène du judo. Votre nouveau moi spirituel va combattre votre moi "naturel" habituel. Vous vous battrez pour garder votre équilibre et, si vous restez conscient que vous êtes dans un combat spirituel, vous serez même capable de trouver des moyens de déséquilibrer le mal et la fausseté et de les jeter à terre.