George Washington et Thanksgiving

        | Par New Christian Bible Study Staff (machine translated into Français)
Washington Crossing the Delaware by Emanuel Leutze

Les gens associent Abraham Lincoln à la fête américaine de Thanksgiving, et c'est vrai ; Lincoln a fait revivre une pratique qui avait été lancée par le premier président, George Washington. Il est intéressant de voir les objectifs moraux et spirituels élevés que Washington considérait comme les fondements nécessaires des nouveaux Etats-Unis. Voici le texte :

Proclamation d'action de grâces, 3 octobre 1789

Par le président des États-Unis d'Amérique, une proclamation.

"Attendu qu'il est du devoir de toutes les nations de reconnaître la providence du Dieu tout-puissant, d'obéir à sa volonté, d'être reconnaissantes pour ses bienfaits et d'implorer humblement sa protection et sa faveur, et que les deux chambres du Congrès m'ont demandé, par leur comité conjoint, "de recommander au peuple des États-Unis une journée d'action de grâce et de prière publique à observer en reconnaissant avec un cœur reconnaissant les nombreuses faveurs signalées du Dieu tout-puissant, en particulier en lui donnant l'occasion d'établir pacifiquement une forme de gouvernement pour sa sécurité et son bonheur".

Je recommande donc que le jeudi 26 novembre prochain soit consacré par le peuple de ces États au service de ce grand et glorieux Être, qui est l'Auteur bienfaisant de tout le bien qui a été, qui est ou qui sera, afin que nous puissions tous nous unir pour lui rendre nos sincères et humbles remerciements pour les bons soins et la protection qu'il a apportés au peuple de ce pays avant qu'il ne devienne une nation, pour le signal et les multiples miséricordes qu'il a suscités, et les interpositions favorables de sa Providence que nous avons connues au cours et à la fin de la dernière guerre - le grand degré de tranquillité, d'union et d'abondance dont nous avons joui depuis - de la manière pacifique et rationnelle, qui nous a permis d'établir des constitutions de gouvernement pour notre sécurité et notre bonheur, et en particulier la constitution nationale qui a été récemment instituée - pour la liberté civile et religieuse dont nous sommes bénis ; et les moyens dont nous disposons pour acquérir et diffuser des connaissances utiles ; et en général pour toutes les grandes et diverses faveurs qu'il a bien voulu nous accorder.

et aussi que nous puissions alors nous unir pour offrir très humblement nos prières et nos supplications au grand Seigneur et Chef des Nations et le prier de pardonner nos transgressions nationales et autres - pour nous permettre à tous, que ce soit dans les stations publiques ou privées, d'accomplir correctement et ponctuellement nos devoirs multiples et relatifs - pour faire de notre gouvernement national une bénédiction pour tout le peuple, en étant constamment un gouvernement de sage, de juste, et les lois constitutionnelles, discrètement et fidèlement exécutées et obéies - pour protéger et guider tous les Souverains et les Nations (en particulier ceux qui nous ont témoigné de la bonté) et les bénir par un bon gouvernement, la paix et la concorde - pour promouvoir la connaissance et la pratique de la vraie religion et de la vertu, et l'enracinement de la science parmi eux et parmi nous - et, d'une manière générale, pour accorder à toute l'humanité un degré de prospérité temporelle que lui seul sait être le meilleur.

Donné sous ma main à la ville de New-York le troisième jour d'octobre de l'année de notre Seigneur 1789.

George Washington

Source du texte : "Proclamation d'action de grâces, 3 octobre 1789", Founders Online, Archives nationales, dernière modification le 29 juin 2017, http://founders.archives.gov/documents/Washington/05-04-02-0091. [Source originale : The Papers of George Washington, Presidential Series, vol. 4, 8 septembre 1789 - 15 janvier 1790, éd. Dorothy Twohig. Charlottesville : University Press of Virginia, 1993, p. 131-132].