Le texte de la Bible

 

Luke 10:25-37 : Le bon samaritain

Study

        

25 And, behold, a certain lawyer stood up, and tempted him, saying, Master, what shall I do to inherit eternal life?

26 He said unto him, What is written in the law? how readest thou?

27 And he answering said, Thou shalt love the Lord thy God with all thy heart, and with all thy soul, and with all thy strength, and with all thy mind; and thy neighbour as thyself.

28 And he said unto him, Thou hast answered right: this do, and thou shalt live.

29 But he, willing to justify himself, said unto Jesus, And who is my neighbour?

30 And Jesus answering said, A certain man went down from Jerusalem to Jericho, and fell among thieves, which stripped him of his raiment, and wounded him, and departed, leaving him half dead.

31 And by chance there came down a certain priest that way: and when he saw him, he passed by on the other side.

32 And likewise a Levite, when he was at the place, came and looked on him, and passed by on the other side.

33 But a certain Samaritan, as he journeyed, came where he was: and when he saw him, he had compassion on him,

34 And went to him, and bound up his wounds, pouring in oil and wine, and set him on his own beast, and brought him to an inn, and took care of him.

35 And on the morrow when he departed, he took out two pence, and gave them to the host, and said unto him, Take care of him; and whatsoever thou spendest more, when I come again, I will repay thee.

36 Which now of these three, thinkest thou, was neighbour unto him that fell among the thieves?

37 And he said, He that shewed mercy on him. Then said Jesus unto him, Go, and do thou likewise.

    Étude de la signification intérieure

Commentaire

 

Comment hériter de la vie éternelle ?

     

Par Rev. James P. Cooper (machine translated into Français)

This series illustrates the Good Samaritan parable.

Il y a deux endroits dans le Nouveau Testament où des personnes - pas des disciples - s'approchent du Seigneur et lui demandent carrément : "Que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?"

L'un se produit dans l'Évangile de Luc :

"Et voici qu'un laïc se leva et l'éprouva, disant : "Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?". (Luc 10:25).

L'autre se trouve dans l'Évangile de Marc :

"Comme il partait en chemin, quelqu'un accourut, se mit à genoux devant lui et lui demanda : "Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ?". (Marc 10:17).

Jésus répond à ces deux personnes par des réponses qui sont assez célèbres. Dans sa réponse au juriste, il dit :

1. Aimez le Seigneur
2. Aimez votre prochain
3. Et au cas où vous ne sauriez pas qui est votre prochain, voici la parabole du "Bon Samaritain".

Dans sa réponse au jeune homme riche, il dit :

1. Aimez le Seigneur.
2. Aimez le prochain (mais avec un peu plus de détails).
3. Suivez les commandements
4. Fuyez les choses du monde.
5. Soyez bons envers les autres
6. Et, le plus important, fais cela à cause de Moi.

Pris ensemble, ces deux incidents exposent quatre principes de vie dans le monde qui, s'ils sont suivis, nous prépareront à la vie éternelle au ciel.

Le premier principe : Croire que le Seigneur est Dieu.

"Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle". (Jean 3:14-17).

Dès lors, plusieurs de ses disciples s'en retournèrent et ne marchèrent plus avec lui. Alors Jésus dit aux douze : "Voulez-vous aussi vous en aller ?" Mais Simon-Pierre lui répondit : "Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Nous aussi, nous avons fini par croire et par savoir que tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." (Jean 6:66-69).

"Le Seigneur de toute éternité, qui est Jéhovah, est venu dans le monde pour soumettre les enfers et glorifier son Humain ; et sans cela aucun mortel n'aurait pu être sauvé ; et ceux qui croient en lui sont sauvés." (La vraie religion chrétienne 2).

Le deuxième principe : cessez de vous concentrer sur les choses du monde naturel ; cessez de vous laisser guider par vos maux héréditaires et votre proprium.

" Jésus répondit donc : 'En vérité, je vous le dis, il n'y a personne qui ait quitté, à cause de moi et de l'Évangile, sa maison, ses frères, ses sœurs, son père, sa mère, sa femme, ses enfants ou ses terres, qui ne reçoive au centuple, maintenant, dans ce temps-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle.' " (Marc 10:29-30).

Quiconque ne connaît pas le sens interne de la Parole pensera que maison, frères, sœurs, père, mère, femme, enfants et champs signifient maison, frères, sœurs, père, mère, femme, enfants et champs. Mais le sens ici est le suivant Les choses qui sont présentes dans une personne et qui lui appartiennent en propre doivent être abandonnées par elle, et à leur place, elle doit recevoir les choses spirituelles et célestes qui appartiennent au Seigneur. Ce changement s'opère au moyen de tentations, que l'on entend ici par "persécutions". Chacun peut voir que s'il abandonne sa mère, il ne recevra pas de mères, ni de frères et de sœurs en abandonnant ceux-ci. (Arcana Coelestia 4843).

Dans Luc, Jésus dit au jeune chef : Il te manque encore une chose. Vends tout ce que tu as et distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; puis viens, suis-moi. Au sens interne, ces paroles signifient que l'homme doit se défaire de tout ce qui lui appartient en propre, qui n'est que mauvais désirs et idées fausses, car ces désirs et ces idées sont compris dans "tout ce qu'il a", et qu'il recevra alors du Seigneur de bons désirs et de vraies idées, qui sont "le trésor du ciel". Arcana Coelestia 5886 [5].

Le troisième principe : Faites de bonnes œuvres, soyez bons les uns envers les autres.

(Luc 10:25-29) "Et voici qu'un docteur de la loi se leva et l'éprouva, disant : "Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle ?". Il lui répondit : "Qu'est-ce qui est écrit dans la loi ? Quelle lecture en fais-tu ? " Il répondit : " Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même. "L'Éternel lui dit : "Tu as bien répondu ; fais cela et tu vivras". Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : "Et qui est mon prochain ?"

Pour répondre à cette question clé, le Seigneur a raconté la parabole du bon Samaritain.

Votre prochain n'est pas quelqu'un de votre famille, de votre ville ou de votre race. Tout le monde est votre prochain et mérite votre attention.

Dieu fait le bien dans le monde à travers nous ! Notre attention pour le prochain est SON attention pour le prochain. Tout comme il nous utilise pour créer de nouveaux anges, il nous utilise pour faire le bien dans le monde.

Quatrième principe : Prenez la croix et suivez-le, c'est-à-dire supportez les tentations, et faites cela non pas pour vous-même, mais parce qu'il vous l'a demandé.

(Matthieu 25:34-46) "Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde, car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais un étranger, et vous m'avez recueilli ; j'étais nu, et vous m'avez vêtu ; j'étais malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. Alors les justes lui répondront : "Seigneur, quand t'avons-nous vu avoir faim et te nourrir, ou avoir soif et te donner à boire ? Quand t'avons-nous vu étranger et t'avons-nous recueilli, ou nu et t'avons-nous vêtu ? Quand t'avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous venus à toi ? Et le Roi leur répondra : En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à Moi que vous l'avez fait. Si vous faites ces choses, la récompense sera grande."

Juste quatre principes.


Traduire: