Bible

 

Jérémie 51:37

French: Martin (1744)         

Studovat vnitřní smysl

← Předchozí    Celá kapitola    Další →

37 Et Babylone sera réduite en monceaux, en demeure de dragons, en étonnement, et en opprobre, sans que personne [y] habite.

   Studovat vnitřní smysl
Swedenborg

Hlavní výklad ze Swedenborgových prací:

The Inner Meaning of the Prophets and Psalms 117


Další odkazy Swedenborga k tomuto verši:

L’Apocalypse Révélée 537, 721, 758, 785


References from Swedenborg's unpublished works:

Apocalypse Explained 601, 714, 1029, 1037

Hop to Similar Bible Verses

Ésaïe 34:13, 14

Jérémie 18:16, 51:29

Word/Phrase Explanations

Babylone
Babylon was an ancient city built on the Euphrates river in what is now southern Iraq. It once was the capital of a great empire...

habite
'To tarry,' as in Genesis 27:44, signifies almost the same thing as 'to dwell,' except that 'to tarry' relates to the life of truth with...

Ze Swedenborgových děl

 

Arcanes Célestes # 2686

Arcanes Célestes (Le Boys des Guays traduction)      

Study this Passage

Přejděte do sekce / 10837  

← Předchozí   Další →

2686. Que l'arc soit la doctrine du vrai, c'est ce qu'on voit par sa signification. Dans la Parole, partout où il s'agit de Guerres, et partout où sont racontées des guerres, il n'est signifié, dans le sens interne, que des guerres spirituelles, numéro 1664. Il y a eu aussi, dans l'Ancienne Église, des Livres qui étaient intitulés les Guerres de Jéhovah, comme on le voit dans Moïse, - Nombres 21:14-15, 16, - ces guerres qui avaient été écrites en style prophétique avaient un sens interne, et traitaient des combats et des tentations du Seigneur, ainsi que des combats et des tentations de l'Église et des hommes qui sont de l'Eglise ; c'est ce qui est évident, parce que quelques passages en ont été extraits par Moïse ; on le voit aussi par d'autres Livres de cette Église, qui sont nommés Livres des Enoncés prophétiques, - dont il est parlé, Nombres 21:27, 28, 29, 30, - dans lesquels sont presque les mêmes paroles qu'on trouve dans Jérémie, Confér. Nombres 21:28, Jérémie 48:45.

On peut aussi conclure par ces Livres que l'Ancienne Église a eu des Écrits, tant Historiques que Prophétiques, qui étaient Divins et inspirés, et qui, dans le sens interne, traitaient du Seigneur et de son Royaume, et que ces Écrits étaient la Parole pour les hommes de cette Église, comme sont pour nous les Livres Historiques et Prophétiques qui, dans le sens de la lettre, traitent des Juifs et des Israélites, mais qui, dans le sens interne, traitent du Seigneur et des choses appartenant au Seigneur. Comme la Guerre, dans la Parole ainsi que dans les Livres de l'Ancienne Eglise, signifiait la Guerre spirituelle, de même toutes les armes, telles que l'Épée, la Lance, le Bouclier, l'Écu, les Traits, les Flèches et l'Arc, signifiaient spécialement les choses qui appartiennent à la Guerre prise dans le sens spirituel ; il sera dit ailleurs, par la Divine Miséricorde du Seigneur, ce que signifie spécialement chacune de ces armes ; ici, il va être parlé de ce qui concerne l'arc, en ce qu'il signifie la doctrine du vrai, et cela, en raison des traits, flèches ou javelots, qui sont les doctrinaux d'après lesquels et avec lesquels combattent ceux surtout qui sont spirituels et qui, à cause de cela, furent jadis appelés Tireurs d'arc : que l'Arc signifie la Doctrine du vrai, c'est ce dont on peut se convaincre par ces passages ; dans Ésaïe :

« Les traits de Jéhovah (sont) aigus, et tous ses Arcs tendus ; les sabots de ses chevaux sont réputés comme le roc, et ses roues comme la tempête. » - Ésaïe 5:28.

Là, il s'agit des vrais de la doctrine ; les traits sont les vrais spirituels, l'arc la doctrine, les sabots des chevaux les vrais naturels ; les roues leur doctrine ; et comme ces choses ont de telles significations, elles sont attribuées à Jéhovah, auquel elles ne peuvent l'être que dans un sens spirituel, autrement ces expressions seraient vaines et non convenables.

Dans Jérémie :

« Le Seigneur a tendu son Arc comme un ennemi, il a affermi sa droite comme celui qui attaque, et il a tué tout ce qui était désirable à l'œil dans la tente de la fille de Sion, il a répandu comme un feu sa colère. » - Lamentations 2:4.

L'Arc est la doctrine du vrai, laquelle se montre à ceux qui sont dans les faux comme quelque chose d'ennemi et d'hostile ; aucun autre arc ne peut se dire du Seigneur.

Dans Habacuc :

« Jéhovah, tu montes sur tes chevaux, tes chars (sont) le salut ; ton Arc sera mis entièrement à nu. » - Lamentations 3:8-9 ;

Dans ce passage l'arc est aussi la doctrine du bien et du vrai.

Dans Moïse :

« Ils l'aigriront et ils lanceront des traits, et ils auront de la haine contre lui les Archers ; il s'assiéra sur la fermeté de son Arc, et les bras de ses mains seront fortifiés par les mains du puissant de Jacob ; de là (il sera) le Pasteur, la Pierre d'Israël. » - Genèse 49:23-24.

Là, il s'agit de Joseph ; l'Arc est la doctrine du bien et du vrai.

Dans Jean :

« Je vis, et voici un cheval blanc, et celui qui était monté dessus avait un Arc ; on lui donna une couronne. » - Apocalypse 6:2.

Le cheval blanc est la sagesse, et celui qui était dessus est la Parole, ainsi qu'il est clairement dit au Chapitre 19 : Vers. 13, où il s'agit de nouveau du cheval blanc ; et comme celui qui était dessus est la Parole, il est évident que l'Arc est la doctrine du vrai, Dans Ésaïe :

« Qui a de l'orient excité la justice ? Il l'a appelé à sa suite ; il a placé devant Lui les nations ; et l'a fait dominer sur les rois ; il (les) a livrés comme de la poussière à son épée, comme de la paille agitée à son Arc. » - Ésaïe 41:2.

Là, il s'agit du Seigneur ; l'épée est le vrai, l'arc est la doctrine qui procède du Seigneur.

Dans le Même :

« Je poserai en eux un signe, et j'enverrai des réchappes d'entre eux vers les nations de Tharschisch, de Pul et de Lud, qui tirent de l'arc, de Thubal et de Javan. » - Ésaïe 66:19.

Ceux qui tirent de l'arc sont ceux qui enseignent la doctrine ; on a vu ce qui est signifié par Tharschisch, numéro 1156 ; par Lud, numéros 1195, 1231 ; par Thubal, numéro 1151 ; par Javan, numéro 1152, 1153, 1155.

Dans Jérémie :

« A la voix du cavalier et du tireur d'arc, toute la ville a fui ; ils sont entrés dans les nuées, et ils sont montés dans les rochers ; toute la ville a été abandonnée. » - Jérémie 4:29.

Le cavalier signifie ceux qui disent le vrai, l'arc est la doctrine du vrai que fuient ou craignent ceux qui sont dans les faux.

Dans le Même :

« Rangez l'armée contre Babel, tout à l'entour ; vous tous qui tendez l'arc, tirez contre elle, n'épargnez pas les traits, parce qu'elle a péché contre Jéhovah. » - Jérémie 50:44, Jérémie 51:2-3.

Là, ceux qui tirent et qui tendent l'arc sont ceux qui disent et qui enseignent la doctrine du vrai.

Dans Zacharie :

« Je retrancherai le Char d'Ephraïm, et le cheval de Jérusalem ; et l'Arc de guerre sera retranché ; et il parlera de paix aux nations. » - .

Ephraïm, c'est l'entendement du vrai de l'Église ; l'arc, c'est la doctrine. Dans Samuel :

« David prononça une lamentation sur Saül et sur Jonathan son fils ; et il l'intitula : Enseignement aux fils de Juda pour l'arc. » - 2 Samuel 1:17-18.

Là, il s'agit, non de l'arc, mais des doctrinaux de la foi.

Dans Ézéchiel :

« Parole du Seigneur Jéhovih : c'est le jour dont j'ai parlé ; et les habitants des villes d'Israël sortiront, et ils embraseront et brûleront les armes, et l'écu, et le bouclier, et l'Arc, et les traits, et le bâton de main et la lance, et ils y embraseront le feu sept ans. » - Ézéchiel 39:9.

Les armes, nommées dans ce passage, sont toutes des armes de la guerre spirituelle ; l'arc avec les traits, c'est la doctrine et ses vrais.

Dans l'autre vie, les vrais mêmes séparés d'avec les biens paraissent comme des traits, quand ils sont représentés à la vue. De même que l'Arc signifie la doctrine du vrai, de même il signifie dans le sens opposé la doctrine du faux : les expressions de ce genre, dans la Parole, ont pour la plupart un sens opposé, comme il a été dit et montré très souvent ;

Par exemple, dans Jérémie :

« Voici, un peuple vient de la terre du Septentrion, et une grande nation sera excitée des confins de la terre ; ils saisissent l'Arc et la lance ; cette (nation est) cruelle, et ils n'auront point de compassion ; leur voix sera tumultueuse comme la mer, ils seront montés sur des chevaux, équipés comme un homme de guerre, contre toi, fille de Sion. » - Jérémie 6:22-23 ; dans ce passage l'arc est pris pour la doctrine du faux.

Dans le Même :

« Voici, un peuple vient du septentrion, et une grande nation et plusieurs rois seront excités des confins de la terre ; ils tiennent l'Arc et la lance, ils (sont) cruels, et ils n'ont point de compassion. » - Jérémie 50:41-42.

Même signification.

Dans le Même :

« Ils tendent leur langue, leur Arc (pour) le mensonge, et non pour la vérité ; ils prévalent dans la terre, » parce qu'ils s'en sont allés d'un mal dans un mal, et ils ne M'ont point connu. » - Jérémie 9:1, 2.

Que l'arc soit la doctrine du faux, ou le voit clairement, car il est dit qu'ils tendent la langue, que leur arc est pour le mensonge et non pour la vérité.

Dans le Même :

« Ainsi a dit Jéhovah Zebaoth : voici, Moi je vais briser l'Arc et d'Elam, le principe de sa force. » - Jérémie 49:35.

Dans David :

« Allez, voyez les œuvres de Jéhovah, qui met des solitudes en la terre, faisant cesser les guerres jusqu'à l'extrémité de la terre ; il brise l'Arc, il coupe la lance, il brûle les chariots au feu.

Psaumes 46:9-10.

Dans le Même :

« En Juda Dieu est connu, en Israël son Nom (est) grand ; et en Schalem sera son tabernacle, et son habitacle en Sion ; là il a brisé les traits enflammés de l'Arc, le bouclier, et l'épée, et la guerre. » - Psaumes 76:2-3, 4.

Dans le Même :

« Voici, les impies tendent l'Arc, ils préparent leurs flèches sur la corde pour (les) lancer dans les ténèbres contre ceux qui ont le cœur droit. » - Psaumes 11:2.

Ici, l'arc et les flèches sont évidemment pris pour les doctrinaux du faux.

(Odkazy: John 1:49; Numbers 21:14-16, 21:27-30)


Přejděte do sekce / 10837  

← Předchozí   Další →

   Study this Passage
From Swedenborg's Works

Inbound References:

Arcanes Célestes 2709, 2799, 3309, 3432, 3448, 3499, 4964, 5354, 6306, 6422, 6423, 6656, 7351, 7729, 8096, 8215, 8273, 8800, 8813, 8902, 9141, 9182, 9293, 9396, 9468, 9930, 9942, 9954, 10217, 10540, 10632

Le Cheval Blanc 6

La Nouvelle Jérusalem et sa Doctrine Céleste 255, 261


References from Swedenborg's unpublished works:

Apocalypse Explained 131, 195, 238, 242, 278, 375

Other New Christian Commentary

Ze Swedenborgových děl

 

Apocalypse Explained # 238

Apocalypse Explained (Whitehead translation)      

Study this Passage

Přejděte do sekce / 1232  

← Předchozí   Další →

238. And miserable and poor, signifies that they do not know that they have neither knowledges of truth nor knowledges of good. This is evident from the signification of "miserable" or "pitiable," as meaning those who are in no knowledges of truth; and from the signification of "poor" as meaning those who are in no knowledges of good. That this is the meaning of "miserable" and "poor" is evident from many passages in the Word, and also from this, that spiritual misery and poverty are nothing else than a lack of the knowledges of truth and good, for the spirit is then miserable and poor; but when the spirit possesses these it is rich and wealthy; therefore also "riches" and "wealth" in the Word signifies spiritual riches and wealth, which are the knowledges of truth and good (as was shown just above, n. 236).

(Odkazy: Revelation 3:17; The Apocalypse Explained 236)


[2] "Miserable and poor" are terms used in many passages in the Word. He who is ignorant of the spiritual sense of the Word believes that by these no others are meant than the miserable and poor in the world. These, however, are not meant, but those who are not in truths and goods and in the knowledges thereof; and by the "miserable" indeed, those who are not in truths because not in the knowledges of truths, and by the "poor" those who are not in goods because not in the knowledges of goods. As these two, truths and goods, are meant by these two expressions, the two in many places are mentioned together; as in the passages that now follow. In David:

I am miserable and poor, Lord, remember me (Psalms 40:17; 70:5). Incline thine ear, O Jehovah, answer me, for I am miserable and poor (Psalms 86:1).

The "miserable and poor" here mean evidently those who are miserable and poor, not in respect to worldly riches but in respect to spiritual riches, as David says this of himself; therefore he also said, "Jehovah, incline thine ear, and answer me."

[3] In the same:

The wicked draw out the sword and bend their bow, to cast down the miserable and poor (Psalms 37:14).

Here also "the miserable and poor" mean evidently those who are spiritually such and yet long for the knowledges of truth and good, for it is said that "the wicked draw out the sword and bend the bow," "sword" signifying falsity combating against truth and striving to destroy it, and "bow" the doctrine of falsity fighting against the doctrine of truth; therefore it is said that they do this "to cast down the miserable and poor." (That "sword" signifies truth combating against falsity, and in a contrary sense, falsity combating against truth, see above, n. 131; and that "bow" signifies doctrine in both senses, see Arcana Coelestia 2686 Arcana Coelestia 2686[1-8], 2709)

(Odkazy: The Apocalypse Explained 131)


[4] So in another place in the same:

The wicked man hath persecuted the miserable and poor and the broken in heart, to slay them (Psalms 109:16).

In Isaiah:

The fool speaketh folly, and his heart doeth iniquity to practice hypocrisy and to speak error against Jehovah, to make empty the hungry soul, and to make him who thirsteth for drink to want. He counseleth wicked devices to destroy the miserable by words of a lie, even when the poor speaketh judgment (Isaiah 32:6-7).

Here likewise "the miserable and poor" mean those who are destitute of the knowledges of truth and good; therefore it is said that "the wicked counseleth wicked devices to destroy the miserable by the words of a lie, even when the poor speaketh judgment;" "by the words of a lie" means by falsities, and "to speak judgment" is to speak what is right. Because such are treated of, it is also said that he "practices hypocrisy and speaketh error against Jehovah, to make empty the hungry soul and to make him who thirsteth for drink to want." "To practice hypocrisy and to speak error" is to do evil from falsity, and to speak falsity from evil; "to make empty the hungry soul" is to deprive those of the knowledges of good who long for them, and "to make him who thirsteth for drink to want" is to deprive those of the knowledges of truth who long for them. In the same:

The miserable shall have joy in Jehovah, and the poor of men shall exult in the Holy One of Israel (Isaiah 29:19).

Here also "the miserable and poor" signify those who are in lack of truth and good and yet long for them; of these, and not of those who are miserable and poor in respect to worldly wealth, it is said that they "shall have joy in Jehovah, and shall exult in the Holy One of Israel."

[5] From this it can be seen what is signified by the "miserable and poor" in other passages of the Word, as in the following. In David:

The poor shall not always be forgotten; and the hope of the miserable shall not perish for ever (Psalms 9:18).

In the same:

God shall judge the miserable of the people, He shall save the sons of the poor. He shall deliver the poor when he crieth, and the miserable. He shall spare the weak and the poor, and the souls of the poor He shall save (Psalms 72:4, 12-13).

In the same:

The miserable shall see, they that seek Jehovah 1 shall be glad. For Jehovah heareth the poor (Psalms 69:32-33).

In the same:

Jehovah deliverest the miserable from him that is too strong for him, the poor from them that despoil him (Psalms 35:10).

In the same:

The miserable and the poor praise Thy name (Psalms 74:21; 109:22).

In the same:

I know that Jehovah will maintain the cause of the miserable, and the judgment of the poor (Psalms 140:12).

Also elsewhere (as Isaiah 10:2; Jeremiah 22:16; Ezekiel 16:49; 18:12; 22:29; Amos 8:4; Deuteronomy 15:11; 24:14). "The miserable" and "the poor" are both mentioned in these passages, because it is according to the style of the Word that where truth is spoken of, good is also spoken of; and in a contrary sense, where falsity is spoken of, evil is also spoken of, since they make a one, and as if it were a marriage; this is why "the miserable and the poor" are mentioned together; for, by "the miserable" those deficient in the knowledges of truth are meant, and by "the poor" those deficient in the knowledges of good. (That there is such a marriage almost everywhere in the prophetical parts of the Word, see Arcana Coelestia 683, 793, 801, 2516, 2712, 3004, 3005, 3009, 4138, 5138, 5194, 5502, 6343, 7022, 7945, 8339, 9263, 9314.)

For the same reason it is said in what follows, "and blind and naked;" for by "the blind" one who is in no understanding of truth is meant, and by "the naked" one who is in no understanding and will of good. So in the following verse, "I counsel thee to buy of Me gold tried by fire, and white garments that thou mayest be clothed;" for by "gold tried by fire" the good of love is meant, and by "white garments" the truths of faith. And further, "That the shame of thy nakedness be not manifest; and anoint thine eyes with eye-salve, that thou mayest see," which means, lest evils and falsities be seen. So also elsewhere. But that there is such a marriage in the particulars of the Word, none but those who know its internal sense can see.

-----
Footnotes:

1. For "Jehovah" the Hebrew has "God."

-----

(Odkazy: Arcana Coelestia 3004-3005; Ezekiel 18:10; Revelation 3:17)

Přejděte do sekce / 1232  

← Předchozí   Další →

   Study this Passage
From Swedenborg's Works

References from Swedenborg's unpublished works:

Apocalypse Explained 226, 242, 288, 310, 323, 348, 365, 466, 551, 696, 775, 800, 836, 1063

Other New Christian Commentary

Thanks to the Swedenborg Foundation for their permission to use this translation.


Přeložit: